L’onction de Sidrac, Misac et Abdenago

L’onction de Sidrac, Misac et Abdenago ou comment marcher dans le feu avec le Seigneur.

Shaloom bien-aimés dans le Seigneur, je voudrais partager aujourd’hui la parole de Dieu avec vous à travers un thème que j’appelle « comment entrer dans l’onction de Sidrac, Misac et Abdenago » ou encore « comment marcher dans le feu avec le Seigneur ».

Du livre de Daniel 3 :14-27

14 Le roi Nabucodonosor leur parla ainsi : « Est-il vrai, Sidrac, Misac et Abdénago, que vous refusez de servir mes dieux et d’adorer la statue d’or que j’ai fait ériger ?

15 Êtes-vous prêts, maintenant, à vous prosterner pour adorer la statue que j’ai faite, quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments ? Si vous n’adorez pas cette statue, vous serez immédiatement jetés dans la fournaise de feu ardent ; et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? »

16 Sidrac, Misac et Abdénago dirent au roi Nabucodonosor : « Ce n’est pas à nous de te répondre.

17 Si notre Dieu, que nous servons, peut nous délivrer, il nous délivrera de la fournaise de feu ardent et de ta main, ô roi.

18 Et même s’il ne le fait pas, sois-en bien sûr, ô roi : nous ne servirons pas tes dieux, nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as érigée. »

19 Alors Nabucodonosor fut rempli de fureur contre Sidrac, Misac et Abdénago, et son visage s’altéra. Il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’à l’ordinaire.

20 Puis il ordonna aux plus vigoureux de ses soldats de ligoter Sidrac, Misac et Abdénago et de les jeter dans la fournaise de feu ardent.

21 Alors, on ligota ces hommes, vêtus de leurs manteaux, de leurs tuniques, de leurs bonnets et de leurs autres vêtements, et on les jeta dans la fournaise de feu ardent.

22 Là-dessus, comme l’ordre du roi était strict et la fournaise extrêmement chauffée, la flamme brûla à mort les hommes qui y portaient Sidrac, Misac et Abdénago.

23 Et ces trois hommes, Sidrac, Misac et Abdénago, tombèrent, ligotés, au milieu de la fournaise de feu ardent.

24 Or ils marchaient au milieu des flammes, ils louaient Dieu et bénissaient le Seigneur.

25 Azarias, debout, priait ainsi ; au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit :

26 « Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères, loué sois-tu, glorifié soit ton nom pour les siècles !

27 Oui, tu es juste en tout ce que tu as fait ! [Toutes tes œuvres sont vraies ; ils sont droits, tes chemins, et tous tes jugements sont vérité.

Voilà la parole que je voudrais te donner aujourd’hui.

Nous voyons bien Sidrac, Misac et Abdenago ont refusé de céder au terrible roi Nabuchodonosor et de se prosterner devant ses dieux. Et lorsqu’ils furent devant le roi, ils ne négocièrent aucunement. Au contraire, ils proclamèrent encore plus puissamment leur foi acceptent d’être jeté dans cette fournaise ardente.

Et lorsque le roi les jeté dans cette fournaise ardente, que nous dis la parole ? « ils marchaient au milieu des flammes et louaient Dieu en le bénissant ».

Je voudrais justement te partager ce principe spirituel, comment entrer dans cette onction qu’à reçu  Sidrac, Misac et Abdenago.

La première chose à comprendre : en toute circonstance, demeure fidèle à ton Dieu. Quelque soit les adversités, quelque soit tes accusateurs, quelque soit la férocité de l’oppression dont tu es l’objet, demeure fidèle à ton Dieu car ton Dieu te délivrera de la main et des griffes de tes ennemis.

La deuxième choses que nous enseigne ce texte : à aucun moment Sidrac, Misac et Abdenago ont négocié avec le roi.

Ils nous enseignent alors que nous n’avons aucunement à négocier avec le mal, avec les ténèbres, avec le mensonge. Nous ne devons pas être des hommes et des  femmes de compromissions mais des hommes et des femmes de foi qui craignent l’Éternel.

Permets moi de demander maintenant cette grâce pour toi qui vit la flamme de tes accusateurs, le feu des puissants de ce monde contre toi, toi qui est au prise aux griffes de ceux qui en veulent à ta vie.

« Seigneur accorde à ton enfant la grâce de la longanimité, ce fruit de l’Esprit qui permet de résister et de tenir ferme même dans l’épreuve afin que s’accomplisse cette parole et promesse de l’Ecriture :

Isaïe 43:2

Quand tu passeras par les eaux, je serai avec toi; par les fleuves, ils ne t’engloutiront point; quand tu marcheras au milieu du feu, tu ne seras point brûlé et la flamme ne t’embrasera point.

Même dans le feu le Seigneur marche avec toi et commande à ses anges de garder tes pas et s’assurer ton avenir.

Que le Seigneur te bénisse et te donne de lui rester fidèle, même dans l’adversité.

Amen

Frère Jem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.